C’EST UNE PREMIÈRE EN ALGÉRIE. AU CENTRE COMMERCIAL DE BAB EZZOUAR, LE PUBLIC ALGÉROIS AVAIT RENDEZ-VOUS AVEC UN SHOW ASSEZ PARTICULIER : LE FASHION NIGHT ALGIERS.

Organisé par le magazine Féminin Lalla et les boîtes de communication Index et the Mustangue, cet événement a attiré l’attention des femmes et des hommes. Avant même le début de la soirée, la salle était pleine déjà, ce qui a nécessité des chaises supplémentaires pour installer les nouveaux invités. Parmi les présents, il y avait les représentations diplomatiques de Roumanie et de Serbie, dont l’ambassadrice est venue accompagnée d’une haute délégation et de Miss Serbie 2013. Le show a commencé avec une collection de la marque Comperso. Purement algérienne, la jeune styliste a proposé des t-shirts finement imprimés et des tenues de prêt-à-porter simples, donnant un avant-goût alléchant.

Le temps que les mannequins enfilent la collection 2014 du styliste Karim Kadid, le public a été invité à s’évader aux rythmes de chansons proposées par le groupe Tarbaât. Aussi, les convives n’ont pas senti le temps passer. Des couleurs, de jolies découpes et beaucoup de glamour ont caractérisé les tenues de Karim Kadid. Les mannequins, splendides, dont Fadwa Aliane Miss Globe Algérie 2013, ont rayonné. Sur les rythmes de la chanson Ya Rayeh, interprétée par Merouane, le chanteur du groupe Tarbaât, ces demoiselles ont rapidement enfilé les tenues traditionnelles revisitées de la deuxième collection de Karim Kadid. Robes kabyles, karakous et burnous ont marqué ce beau défilé aux couleurs chatoyantes. «J’ai voulu, à travers la 1re collection, apporter une touche algérienne aux tenues de prêt-à-porter», explique le styliste. «Même si les découpes sont occidentales, j’ai utilisé des tissages et des broderies purement algériens.

Il y a même une broderie que j’ai ramenée de Touggourt. Pour ce qui est des tenues traditionnelles, j’ai essayé de leur redonner un coup de jeune afin de satisfaire les différents goûts. J’ai travaillé avec des tissus nobles, comme la dentelle suisse, la soie, le satin et le brocard.» Les robes de la marque américaine Jovani ont clôturé la manifestation avec des robes de soirées étincelantes. «A travers de pareilles manifestations, nous voulons donner un nouveau souffle à la mode en Algérie et offrir une chance à nos designers de se faire connaître et nous montrer leurs talents», déclare Mme Louisa El Bey, directrice du magazine féminin Lalla. Cette soirée n’est qu’un début et beaucoup d’autres événements similaires suivront dans les prochains mois.

ASMA BERSALI- EL WATAN

Partager cette publication

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Nous aimerions vous montrer des notifications pour les dernières nouvelles et mises à jour.
Dismiss
Allow Notifications